94ème CaféÉco « UNE VIE EN SCOP »

94ème Café Éco

UNE VIE EN SCOP

Au Café Économique de Pont Aven

    Le jeudi 17 octobre 2019

à 19h15

– Au Moulin du Grand Poulguin –

Quai Théodore Botrel à Pont Aven                 

Avec Jean-Claude MAO

Fondateur avec 6 autres personnes en 1978, à 22ans, d’une Société Coopérative Ouvrière de Production, Jean-Claude Mao y a passé 38 années dont 36 au conseil d’administration.

L’idée est partie d’une personne qui était en formation dans une SCOP et qui s’est lancée à la recherche de professionnels susceptibles de partager son initiative.

Chacun a dû trouver un financement personnel pour constituer le capital, il n’y avait ni matériel ni client.

« La vie en SCOP dépend de ses statuts propres et de l’implication des membres, il y a une difficulté a passer de l’état d’esprit de salarié chez un patron à celui de salarié associé, sans être à son compte individuellement. »

Jean-Claude Mao nous livrera la réalité du fonctionnement de ce type d’entreprise mais déclare déjà sa satisfaction de l’avoir vécue :

« Je n’ai pour ainsi dire jamais travaillé pour un patron, pas à mon compte non plus mais salarié associé d’une Coopérative Ouvrière de Production. »

À la retraite depuis 2017, son entreprise poursuit sa route avec 45 salariés associés.

Et si c’était à refaire ?

SCOP toujours !

Un beau débat à venir.

Jeudi 21 novembre : « Où en sont les classes sociales aujourd’hui » avec Jean-Pierre Beux, animateur depuis la fondation il y a 10 ans.

Jeudi 19 décembre : « La monnaie fiscale, une soupape face à la rigidité de l’Euro » avec Dominique Plihon, « Économiste Atterré » 

Laisser un commentaire

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Futur job 18 septembre 2021
    • Le sociorama de la semaine 18 septembre 2021
      Data, analyses, tribunes, enquêtes : Alternatives Economiques vous propose une sélection hebdomadaire de ressources en accès libre pour (re)lire l’actualité au prisme des sciences sociales.
    • Elsa Marpeau, au coeur de la domination sociale   18 septembre 2021
      Peur de l’autre, rapports hommes/femmes, écologie, chômage… Dans L’âme du fusil comme dans ses précédents livres, La scénariste et écrivaine Elsa Marpeau fait la part belle aux thématiques économiques et sociales.