92ème Café Éco Le tourisme

92ème Café Éco

LE TOURISME

Au Café Économique de Pont Aven

    Le jeudi 20 juin 2019 à 19h15

– Au Moulin du Grand Poulguin –

Quai Théodore Botrel à Pont Aven                   

Le tourisme facilite t-il le développement des pays visités ?

Nous nous intéresserons donc surtout au tourisme issu des pays les plus développés à destination de pays qui le sont moins.

On rappellera que les ventes aux touristes étrangers sont des exportations.

De manière simple, lorsque qu’un pays visité ne semble être ni cher ni pas cher, on estime qu’il est à parité de pouvoir d’achat avec le pays d’origine du visiteur.

Pour exporter ou attirer les touristes, un pays cherche à fixer un taux de change en dessous de la parité de pouvoir d’achat et parfois de beaucoup.

Un sacrifice pour disposer de devises jugées indispensables à l’importation d’équipements par exemple.

Le pays d’accueil oriente alors une partie importante de sa population vers la fourniture de biens propres à accueillir les touristes étrangers, parfois au détriment de sa propre population.

Cette spécialisation est souvent une fragilité dans un secteur sensible à la géopolitique.

La question sera donc posée : le développement d’un pays passe t-il obligatoirement par le tourisme ?

L’interrogation pourra être étendue aux régions les moins développées d’un même pays.

Le vécu de chacun pourra être utile au débat.

Présentation par l’équipe du Café Éco.

Une autre date à retenir : le 19 décembre 2019 « la monnaie fiscale » avec Dominique Plihon membre des « Économistes Atterrés »

Laisser un commentaire

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Le Portugal en panne d'investissement 18 octobre 2019
      La discipline budgétaire, qui avait permis à Antonio Costa de financer des mesures sociales lors de son premier mandat, handicape la croissance du pays
    • Union Européenne : la grande fermeture ? 18 octobre 2019
      Cela fait partie de l’ADN de l’Union Européenne que de défendre l’ouverture, la mondialisation, le (doux) commerce, et d’encourager les échanges (notamment chez les jeunes avec Erasmus).
    • Les 10 limites de la méthode Duflo 18 octobre 2019
      Agnès Labrousse et Arthur Jatteau, deux économistes qui ont étudié les expérimentations aléatoires ou randomisées, expliquent pourquoi ces dernières sont à prendre avec précaution.