Archives mensuelles : avril 2014

39ème Café : Le droit du travail obstacle à la prospérité?

39ème Café Economique

Jeudi 17 avril 2014 à 19h15

 

Moulin du Grand Poulguin à Pont-Aven

 

Quai Théodore Botrel

 

Le droit du travail obstacle à la prospérité?

 

Le débat sur la compétitivité des entreprises françaises, sur les places européennes et mondiales, fait resurgir de manière récurrente la question du coût du travail et de sa flexibilité. Le droit du travail français serait trop contraignant pour pouvoir exporter les productions et conduirait aussi à rendre les importations plus avantageuses. Les contraintes s’opposeraient à la prospérité.

Ce débat, qui a lieu dans de nombreux pays, place chacun au centre dans son positionnement à l’égard des clients potentiels, il faut alors imaginer la course qui mènerait à la généralisation de l’abaissement des contraintes : baisse des charges, relâchement du regard de la médecine du travail, réduction des repos, autorisation  du travail avant 16 ans…

La prospérité générale est-elle au bout d’un tel processus ?

Des secteurs d’activité, loisirs, santé, risquent-ils de régresser ?

Le processus peut-il se solder par une simple généralisation de la baisse des prix ?

Peut-on prospérer…en régressant?

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Le Portugal en panne d'investissement 18 octobre 2019
      La discipline budgétaire, qui avait permis à Antonio Costa de financer des mesures sociales lors de son premier mandat, handicape la croissance du pays
    • Union Européenne : la grande fermeture ? 18 octobre 2019
      Cela fait partie de l’ADN de l’Union Européenne que de défendre l’ouverture, la mondialisation, le (doux) commerce, et d’encourager les échanges (notamment chez les jeunes avec Erasmus).
    • Les 10 limites de la méthode Duflo 18 octobre 2019
      Agnès Labrousse et Arthur Jatteau, deux économistes qui ont étudié les expérimentations aléatoires ou randomisées, expliquent pourquoi ces dernières sont à prendre avec précaution.