Archives mensuelles : février 2016

58ème Café éco : La planète peut-elle nourrir tous ses habitants???

 58ème Café Eco

Jeudi 18 février à 19h15

Au Moulin du grand Poulguin –quai Botrel à Pont-Aven

 

La planète peut-elle nourrir tous ses habitants ???

 PS : Date à retenir! le jeudi 19 mai, le Café éco recevra Emmanuel Todd, pour un débat sur l’Euro.

 

 

 

wfp-logo

Action_contre_la_faim.svg

LogoCARE

photo

 

 

CroixRouge

 

 

 

image_logo_oxfam

 

UNESCO.svg

 

unicef-logo

 

 

 

 

 

 

 

                              Tout d’abord, combien sommes-nous ? Environ 7 milliards. Combien d’êtres humains la planète pourrait-elle nourrir ? 12 milliards nous dit la FAO (Organisation de l’ONU pour l’agriculture). Comment se fait-il alors que 800 millions de personnes (soit un peu plus d’une sur dix !) souffrent encore de la faim ? Pour être plus parlant, pourquoi, toutes les 5 secondes, un enfant de moins de dix ans meurt-il de faim ou de ses suites immédiates ? Et pendant ce temps, la surproduction fait chuter les prix et barrer les routes par nos agriculteurs…y a quelque chose qui cloche, non ? L’homo sapiens ne serait-il pas si « savant » que ça ? Est-ce un problème technique, politique, économique ? Comme d’habitude, nous échangerons pour essayer de comprendre les raisons de ce paradoxe, et pourquoi pas identifier (à notre modeste niveau !) des solutions… Introduction par Jean Jacques Faure. Pour info : dans quels pays souffre-t-on de la faim? carte wfp275077-page-0-SMALL

 

 

 

 

 

 

 

 

faimbusiness_vf_maquettee-page-0 faimbusiness_vf_maquettee-page-1faimbusiness_vf_maquettee-page-2faimbusiness_vf_maquettee-page-3

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Le Portugal en panne d'investissement 18 octobre 2019
      La discipline budgétaire, qui avait permis à Antonio Costa de financer des mesures sociales lors de son premier mandat, handicape la croissance du pays
    • Union Européenne : la grande fermeture ? 18 octobre 2019
      Cela fait partie de l’ADN de l’Union Européenne que de défendre l’ouverture, la mondialisation, le (doux) commerce, et d’encourager les échanges (notamment chez les jeunes avec Erasmus).
    • Les 10 limites de la méthode Duflo 18 octobre 2019
      Agnès Labrousse et Arthur Jatteau, deux économistes qui ont étudié les expérimentations aléatoires ou randomisées, expliquent pourquoi ces dernières sont à prendre avec précaution.