Economie environnement

81ème Café économique : Libre circulation des biens et des personnes, quelle limite pour la planète?

81ème Café économique

Jeudi 17 mai à 19h15 au Moulin du grand Poulguin à Pont-Aven

Libre circulation des biens et des personnes, quelle limite pour la planète?

Commerce et transport ont toujours été étroitement liés, comme la poule et l’œuf…

Pendant des siècles, la lenteur et les incertitudes des transports, les douanes et octrois ont limité le développement du commerce.

La vapeur puis le pétrole et le moteur à explosion ont révolutionné les transports et dopé les échanges. L’Organisation Mondiale du Commerce  s’attelle à réduire les autres obstacles et le mot d’ordre est désormais la libre circulation des capitaux, des marchandises, voire des personnes.

Mais du temps de la marine à voile et du moteur à crottin, les pollutions étaient limitées : aujourd’hui, les transports sont responsables de 30 à 40% des émissions de gaz à effet de serre, selon les pays et les estimations, et celles-ci croissent plus vite que l’activité, alors que l’objectif , fixé par la COP21, notamment, est de les réduire de manière urgente.

Alors que faire ? À notre portée, on pense à privilégier le circuit court, mais celui-ci peut s’avérer fort émetteur par rapport  aux volumes transportés.

Après les constats, nous vous invitons à réfléchir aux solutions avec  JP Beux, J David et JJ Faure.

Présentationv2Climat _ l’OMI adopte une stratégie pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre des transports maritimes

70ème Café économique : les monnaies complémentaires locales et les autres.

70ème  café économique : Jeudi 20 Avril  à 19h15

Au Moulin du Grand Poulguin, quai Théodore Botrel à Pont Aven

 

Et si demain, nous pouvions payer notre repas à Pont Aven en « Galettes » ?

 

Eusko, Stück, Buzuk, MUSE, Miel ou encore Bristol pound, les monnaies locales se multiplient, partout dans le monde, en France en particulier.

Phénomène de mode, ou mode de contestation de l’ordre socio économique instauré par les monnaies officielles ?

Moyen original d’exprimer sa citoyenneté, c’est-à-dire son droit d’intervenir dans les choix collectifs, ou forme de repli sur soi entre gens partageant les mêmes valeurs sur un territoire limité ?

A l’heure de la dématérialisation, pourquoi s’encombrer de deux sortes de billets ?

Les « cryptomonnaies » (Bitcoin, Litecoin, Faircoin…) ne seraient-elles des réponses plus adaptées, parce que affranchies des frontières nationales ?

A partir d’expériences concrètes nous examinerons ce qu’on reproche à la monnaie officielle, les objectifs poursuivis, les moyens à mettre en œuvre selon la forme retenue, les résultats visibles.

Le débat sera introduit par Jean David.

 

58ème Café éco : La planète peut-elle nourrir tous ses habitants???

 58ème Café Eco

Jeudi 18 février à 19h15

Au Moulin du grand Poulguin –quai Botrel à Pont-Aven

 

La planète peut-elle nourrir tous ses habitants ???

 PS : Date à retenir! le jeudi 19 mai, le Café éco recevra Emmanuel Todd, pour un débat sur l’Euro.

 

 

 

wfp-logo

Action_contre_la_faim.svg

LogoCARE

photo

 

 

CroixRouge

 

 

 

image_logo_oxfam

 

UNESCO.svg

 

unicef-logo

 

 

 

 

 

 

 

                              Tout d’abord, combien sommes-nous ? Environ 7 milliards. Combien d’êtres humains la planète pourrait-elle nourrir ? 12 milliards nous dit la FAO (Organisation de l’ONU pour l’agriculture). Comment se fait-il alors que 800 millions de personnes (soit un peu plus d’une sur dix !) souffrent encore de la faim ? Pour être plus parlant, pourquoi, toutes les 5 secondes, un enfant de moins de dix ans meurt-il de faim ou de ses suites immédiates ? Et pendant ce temps, la surproduction fait chuter les prix et barrer les routes par nos agriculteurs…y a quelque chose qui cloche, non ? L’homo sapiens ne serait-il pas si « savant » que ça ? Est-ce un problème technique, politique, économique ? Comme d’habitude, nous échangerons pour essayer de comprendre les raisons de ce paradoxe, et pourquoi pas identifier (à notre modeste niveau !) des solutions… Introduction par Jean Jacques Faure. Pour info : dans quels pays souffre-t-on de la faim? carte wfp275077-page-0-SMALL

 

 

 

 

 

 

 

 

faimbusiness_vf_maquettee-page-0 faimbusiness_vf_maquettee-page-1faimbusiness_vf_maquettee-page-2faimbusiness_vf_maquettee-page-3

56ème Café : Les territoires et le marché ; Ancrages et attractivité pour voir plus grand ?

56ème Café Eco

jeudi 17 décembre 2015 à 19h30

au Café du centre à Pont-Aven

Les territoires et le marché : Ancrages et attractivité pour voir plus grand ?

  Présenté par Jean-Marc TANGUY

avec la participation active de Gilles Coïc, dirigeant des Cafés Coïc, membre de Produits en Bretagne.

  Dans un monde globalisé, où les standards de consommation règnent en maître sur nos choix et dans le catalogue médiatique, l’appréhension de la perte de l’essence comme du sens provoque chez l’individu plusieurs réactions contrastées : les chimères, le repli sur soi et la recherche de nouveau lien social. Malheureusement, les deux premières réactions font aujourd’hui l’actualité, lorsque la peur se substitue à l’appréhension. Concomitamment les dirigeants du monde entier recherchent ensemble si ce n’est un nouveau modèle de développement, un compromis vers une inflexion. Les territoires, l’identité locale, les circuits courts, la proximité prennent aujourd’hui beaucoup de place dans une grande part de la population qui, confiante, préfère la construction de l’avenir. Mais loin de signifier une atomisation des constructions sociales, l’ancrage dans son territoire est également un moyen d’ouverture sur le monde. Dans le prochain café économique nous tenterons d’apporter des réponses à ces questions : Comment définir le territoire local ? Comment générer l’identité et la confiance dans ses produits ? Comment l’organiser de façon efficace et équitable ? Comment le rendre attractif pour nos entreprises, pour la population active, pour les cadres ? De quelle manière les collectivités locales et les institutions financières peuvent protéger les activités qui subissent une forte concurrence, encourager les initiatives, les créations, accompagner le développement ? Comment passer de la promotion de notre territoire à l’extérieur et dans le monde à la promotion de ses produits, de son savoir-faire ? Ref 1 : Géoconfluences Ref 2 :  Benoît MULKAY Ref 3 : Blog Ref 4 : territoires ruraux Ref 5 : http://www.bretagne-economique.com/dossiers/article/la-competitivite-de-la-bretagne logologo-coic-entreprise             https://www.youtube.com/watch?v=qISsJzNG-Rc

53ème café : COP 21, Késako ?

53 ème Café Eco : COP 21, Késako ?

Changement climatique et économie

jeudi 17 septembre 2015 à 19h15

au Moulin du Grand Poulguin
Quai Botrel à Pont-Aven

Eh oui, c’est dans une semaine, la reprise. Pour le café éco, ça sera avec un sujet « brûlant », comme l’été que nous vivons (encore que la Bretagne soit bien épargnée) et en avance de deux à trois mois sur la conférence de Paris dont on parle beaucoup : le changement climatique… Nous commençons sans doute à nous sentir concernés, mais peut-être pas assez et nous essaierons tout d’abord de décrypter les différents sigles qui tournent autour du sujet (COP, GIEC, etc.) puis de déterminer comment l’économie est pleinement au cœur de ce sujet a priori très « écolo » et de voir comment notre café Eco peut apporter sa pierre à l’édifice qu’il s’agit de bâtir sous peine de voir notre planète sinon se consumer, tout au moins risquer un « coup de chaud » très préjudiciable non seulement à l’espèce humaine, mais à l’ensemble de l’écosystème. Et dans cette optique, nous tenterons de rechercher des raisons d’être optimistes dans une ambiance générale plutôt grise. A bientôt, donc…

cop21-label_reduit_transparent

https://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml

http://www.cop21paris.org/a-propos/cop21

Présentation : J – J Faure

NB : le programme des deux autres prochains cafés sont d’ores et déjà fixés… Mais on vous en dira plus par la suite !!

43ème Café : La pêche a-t-elle la pêche ?

43ème Café Eco

Jeudi 16 octobre 2014 à 19h15

 

Bar- Brasserie LE CABESTAN 3

Avenue Docteur Nicolas CONCARNEAU Face aux ports et Ville-Close et devant le grand parking  de la place jean-Jaurès 

 

 

La pêche  a-t-elle la pêche? 

Le café économique de Pont-Aven propose d’explorer d’un regard économique, les océans et  les fonds marins:

– pour repérer les aspects économiques des évolutions de la  pêche

– et essayer de comprendre  ce qui  menace et au contraire ce qui pourrait garantir son devenir et sa viabilité économique.

 

Les enjeux économiques de la pêche  et des autres activités maritimes peuvent-ils être compatibles ?..les ressources de la mer, leur exploitation,l’aménagement des activités et des territoires, les  contraintes imposées par l’administration, les niveaux mondial, européen, national, local et….

Intervenant pour introduire le thème et poser des bases de discussion:  Alain LE SANN secrétaire du Collectif pêche et développement et président du festival de films  » Pêcheurs du monde »

 

Les prochains Cafés

 

Jeudi 20 novembre 2014 au Moulin du Grand Poulguin

La valeur ajoutée.

Parmi les thèmes possibles:

Le jeudi 18 décembre 2014.

Une économie idéale …Noël approche!

25ème Café : Le prix des matières premières agricoles, la spéculation …ou comment faire de la galette sans blé.

25ème Café Economique

Jeudi 20 décembre 2012 19h15 Café du Centre à

Pont-Aven.

Séance animée par Jean Yves Yhuel responsable des achats ventes matières premières agricoles à la coop de St Yvi.

« Le prix des matières premières agricoles, la

spéculation …ou comment faire de la galette sans blé. »

 

Les marchés à terme agricoles ont pris leur essor aux Etats-Unis à la fin du 19ème siècle, les agriculteurs pouvaient avoir vendu leur récolte avant de la semer, un substitut au système bancaire.

La pratique perdure avec des formes seulement modernisées et est encore très liée à la Bourse de Chicago.

Quoi de plus tentant que de jouer avec des valeurs fictives pour des spéculateurs pour qui le blé n’a pas d’autre odeur que celle de l’argent.

L’ensemble des matières premières est concerné par cette pratique, la prétention des marchés à opérer ainsi la meilleure allocation des ressources est-elle fondée ?

La spéculation sur les matières premières peut-elle mettre en danger les approvisionnements mondiaux ?

Ou, d’une boutade, peut-on faire de la galette sans blé ? A plus d’un titre!

 

 

 

15ème Café : Conférence – Prospective PAYS de QUIMPERLE 2025

15ème CAFE ECONOMIQUE       à Mellac

 TAOL KURUN                                                                               

  CAFE ECONOMIQUE de PONT AVEN

                                 CONFERENCE – DEBAT                            « PAYS de QUIMPERLE 2025  »

 

                           JEUDI  19  JANVIER   2012  –  20h30  –  Salle  polyvalente  de  MELLAC

1/        Les contextes : Les ingrédients de la prospérité – Les indicateurs pertinents – La base économique (PIB & RDB) – Les cinq modernités – L’Ere de l’Information – Croissance et Développement Soutenable – Dysharmonies climatiques – La technoscience en question – L’Union Européenne.

2/        Les ruptures 2025 en Pays de Quimperlé : Démographie – Effet Côte Ouest – Métaruralisation – Economie productive – Economie résidentielle – Energies – Protection sociale – Culture …… Les emplois des jeunes … et des moins jeunes.

3/        Scénarios : Economie et Tourisme (Quelle « Industry » ?) – Le couple Pays-Région – La CoCoPaq existera-t-elle en 2025 ?

            Quels sont les Pays ou Régions qui savent le mieux combiner tout cela, au service d’une forte prospérité pour leurs citoyens ? Pourquoi « small is (often) beautiful » ?

 

Pour en débattre, nous avons invité Liam FAUCHARD, fondateur du Groupe FUTUROUEST (1992), scientifique, essayiste et poète.

www.futurouest.com

            Le Groupe FUTUROUEST (Siège à Lorient) est reconnu par les instances européennes comme l’unique Groupe Régional de Recherches Prospectives privé et indépendant … d’Europe, à travers ses trois entités : Recherches + Applications + Publications …… et il est breton !


            La Démarche Prospective –  fondée il y a 60 ans – se préoccupe des probabilités futures, du long terme (mini 10 ans), et examine les faits porteurs d’avenir (négatifs ou positifs), les ruptures potentielles, et le jeu des acteurs et facteurs structurants.

13ème Café : Conférence – « Moi, la finance et le développement durable »

SEANCE DELOCALISEE A QIMPERLE

Dans le cadre des 20 ans de CHLOROFILM

Avec la collaboration de l’AMAP

            LE CAFE ECONOMIQUE de PONT AVEN N°13 / MARDI 22 NOVEMBRE 2011 – 20h30 

La finance peut-elle avoir une morale ?

Débat à la suite du film

       « Moi, la finance et le développement durable » 

CINEMA « LA BOBINE » à QUIMPERLE 

SYNOPSIS DE Moi, la finance et le développement durable

Une ménagère de plus de cinquante ans qui a récupéré son temps de cerveau disponible interroge le monde de la finance sur sa responsabilité face au développement durable.

LA CRITIQUE LORS DE LA SORTIE EN SALLE DU 29/09/2010

Vous avez un compte courant, quelques petits placements, une assurance-vie ? Vous financez peut-être des bombes antipersonnel, la construction d’une centrale nucléaire en pleine zone sismique, ou d’autres initiatives tout aussi effroyables. Nous sommes tous des investisseurs douteux, perdus dans un inextricable écheveau de placements et de spéculation, une nébuleuse de grands groupes financiers. Cette réalité, Jocelyne Lemaire-Darnaud la défriche dans un documentaire instructif. La réalisatrice (dont on avait aimé l’excellent Paroles de Bibs, sur les ouvriers de Michelin) assemble une mosaïque de témoignages, qui détaillent avec clarté, même pour les spectateurs les plus allergiques à l’économie, le circuit de l’argent, ses répercussions sociales et écologiques à l’échelle mondiale. Entrecoupé d’interludes malicieux impliquant, entre autres, un prestidigitateur, un panier à salade et quelques exemplaires de Libé, le film pose aussi les bonnes questions sur l’investissement socialement responsable, en plein essor depuis quelques années. Un film militant et intelligent. Une alerte.

Cécile Mury TELERAMA

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Le Portugal en panne d'investissement 18 octobre 2019
      La discipline budgétaire, qui avait permis à Antonio Costa de financer des mesures sociales lors de son premier mandat, handicape la croissance du pays
    • Union Européenne : la grande fermeture ? 18 octobre 2019
      Cela fait partie de l’ADN de l’Union Européenne que de défendre l’ouverture, la mondialisation, le (doux) commerce, et d’encourager les échanges (notamment chez les jeunes avec Erasmus).
    • Les 10 limites de la méthode Duflo 18 octobre 2019
      Agnès Labrousse et Arthur Jatteau, deux économistes qui ont étudié les expérimentations aléatoires ou randomisées, expliquent pourquoi ces dernières sont à prendre avec précaution.