44 ème café : La valeur ajoutée ou comment ajoute t-on de la valeur aux choses.

44ème Café Eco

Jeudi 20 novembre 2014 à 19h15

Moulin du Grand Poulguin

Quai Théodore Botrel à Pont-Aven

Présentation : Jean-Marc Tanguy

La valeur ajoutée ou comment ajoute t-on de la valeur aux choses.

On connaît la taxe qui s’y colle avec ses taux de 5,5 à 20%, la TVA est l’impôt qui procure le plus de recettes à l’état, cet impôt touche tous les consommateurs sans distinction de revenu. Mais toute la valeur ajoutée n’est pas taxée et il ne s’agit pas que de fraude, certaines activités y échappent.

La valeur ajoutée n’est pas seulement l’objet d’une taxe, c’est l’évaluation de la production à tous les étages et par toutes les catégories professionnelles.

Les participants ne manqueront pas de s’interroger sur sa nature issue du travail et du capital.

L’entreprise est réputée être le lieu privilégié de sa création, elle permettrait les fameux prélèvements qui financent les autres activités de la société notamment les services publics de santé, d’enseignement et de sécurité.

Cependant la comptabilité nationale attribue aux services publics et parapublics, la création de valeur ajoutée.

La valeur ajoutée doit-elle être hiérarchisée, celle de l’entreprise privée est-elle le passage obligé pour la création de valeur ajoutée publique ?

Est-il nécessaire d’avoir produit des bijoux de grand luxe pour que l’école publique et l’armée soient financées ? Telle est la question.

Prochain Café Eco jeudi 18 décembre 2014 à 19h15.

Vivre ensemble, le pouvoir économique.

Présentation : Jean David

Laisser un commentaire

Les catégories d’articles

Derniers articles du Forum

    • Eau minérale en bouteille : le modèle prend l’eau 19 juillet 2024
      Les contaminations bactériennes et chimiques des nappes, la pollution plastique et la diminution des ressources en eau compromettent la poursuite de l’activité des minéraliers.
    • Vers un statut pour les familles monoparentales ? 19 juillet 2024
      [Les chantiers du féminisme] Les familles monoparentales souffrent d’un manque de soutien de l’Etat et de la persistance d’une vision traditionnelle de la famille. Elles réclament la création d’un statut de parent isolé.
    • L’Europe de l’éducation doit-elle être gouvernée par les nombres ? 19 juillet 2024
      Le thème de l’éducation n’a pas été abordé durant la campagne des élections européennes, et pour cause : en vertu du principe de subsidiarité, les pays sont les mieux à même de piloter leurs systèmes éducatifs, et l’Europe ne doit donc pas s’y substituer.